0 appréciations
Hors-ligne
C'était l'hiver sur Kéroman avec un petit crachin qui vous glaçait les os.C'était un dimanche soir vers 23 h00, après
une dure séance d'essais des Schneiders, prises des jeux de bielles, dépose et remontage de certains injecteurs etc...pour être fin prêt pour le lundi matin.
Je sors du KIII,arrivé entre le KI et le KII? je vois sous
l'éclairage orange des lampadaires,le Capitaine d'armes sur
son vélo avec à ses côtés son chien Whisky (aussi horrible que son maître).Arrivé à ma hauteur, il s'arrête pose son vélo au sol et me demande ce que je fais là en cette heure tardive,naturellement je lui explique que je sors d'une séance d'essais moteurs que je viens du KIII et que je vais au bâtiment DROGOU prendre une douche,me changer pour aller rejoindre mes copains chez Nédo, car demain nous appareillons de bonne heure avec la marée pour une patrouille de 10 jours.
C'est alors qu'il me fait des remarques sur ma tenue vestimentaire: bachis transformé en une galette infâme, chaussures éculées, treillis plein de graisse et de gas-oil j'en passe et des meilleures à la fin il me demande le nom de mon bateau ,mon matricule qu'il note sur son calepin et me dit de partir.
10 jours après retour à la base, et là oh surprise j'entends mon nom dans les hauts parleurs me demandant de rejoindre l'aubette.Je me présente au Capitaine d'Armes qui me signifie de me mettre en tenue de sortie et de me présenter au Commandant de la 2ème Escadrille car il m'a "collé une punition.Devant le Commandant BASSE accompagné du cerbère , je me vois infligé huit jours de prison avec sursis pour: VAGABONDAGE DANS LA 2ème ESM avec en prime un sermon sur l'exemple que les QMI doivent montrer devant les jeunes recrues.
Je suis sorti dégouté par cette punition injuste mais appliquée suivant le règlement. Ce fameux "bidel dont j'ai oublié le nom a récidivé quelques temps après avec nos amis à quatre pattes!!!

Dernière modification le 20-09-2009 à 18:40:40
balda28
alain

vous vous avez eu un bidel un peu fou , nous on avait un maitre principal qui s'occupait des formations des équipages suppléméntaires , quand il était de permanence tu étais sur que plus de 50 pour cent des permissionnaires étaient refoulés , quand on a eu la permission de sortir de sortir en civil , lui qui était militaire militaire , continuait les inspections de nos tenuees civiles , c'était le meme bilan , quand il avait un probleme ca se jouait a guichet fermé dans son bureau il y avait de l'ambiance il s'appelait mp besnard , des attentats montés contre lui dans la base il y en a eu on rigolait bien quand meme c'était quand meme un ancien respectable

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 262 autres membres