LES ANCIENS DU MARSOUIN 70-73 ce 26.10.2010 à 13h53 .

Les retrouvailles des sous-mariniers ont été possibles après de patientes recherches menées par un ex-gendarme lorientais.

L'histoire

A la demande de l'amiral Blanc qui commandait le sous-marin Marsouin en 1972, Marco Castel de Pluvigner, ancien gendarme à Lorient, s'est lancé dans la recherche des anciens du bâtiment sur la période 1969-1973. Il en a retrouvé 150.

Une bonne partie s'est retrouvée, samedi, à Lorient autour de l'amiral : « Pensons à tous nos anciens, à ceux qui ont fait leur dernière plongée. Cette journée n'est qu'un commencement ». De telles rencontres se multiplient. Les anciens du Marsouin se sont retrouvés en juin, ceux de la Vénus à deux reprises et ceux du Redoutable à Cherbourg en mai dernier.

Au carré souvenir des sous-mariniers implanté non loin du Flore, Marc Bigeat, président de l'AGASM, l'assemblée générale des amicales de sous-mariniers, leur a présenté les plaques. Celle de l'ingénieur général Jacques Stosskopf qui renseigna sur les mouvements des bâtiments allemands avant d'être dénoncé puis déporté.

Celle à la mémoire du capitaine de frégate François Drogou qui commandait le premier sous marin français disparu en patrouille de guerre en décembre 1944, vraisemblablement en sautant sur une mine du barrage de Sfax. Celle enfin des sous-mariniers morts en service commandé, entre 1945 et 1995, du temps de la présence française dans la base « qui sera complétée par un huitième nom ».

Deux gerbes ont été déposées avant une courte cérémonie devant l'étrave du Marsouin près du rond-point de la base des sous-marins.



26/10/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 289 autres membres