Playdoyer pour une étrave par Henri Baldassari ce 23.03.2013 à 11h17

Bonjour chers Amis,
 
Lors du rassemblement des équipages (1970-1973) du S632 MARSOUIN en octobre 2010 à la base de Kéroman (Lorient), Alain COURTIN maître torpilleur, entreprit une approche auprès des pouvoirs publics et du monde maritime afin de ne pas laisser l’étrave du MARSOUIN à son emplacement actuel, en vain..., cet appel est resté inaudible auprès des personnes contactées.
Les raisons évoquées par celles-ci relèvent du laxisme, du renoncement : surtout ne pas faire de vague ! Ne pas réveiller ceux qui dorment...
 
Je reviens vers vous chers amis pour reprendre ce qui a été commencé par Alain COURTIN, à savoir le transfert de l’étrave du MARSOUIN à l’intérieur de l’ex BSM.
Vous trouverez en pièce jointe le PLAIDOYER POUR UNE ETRAVE destiné à toutes les bonnes volontés qui souhaitent me soutenir, m’épauler en diffusant ce message autour d’eux.
 
Nous n’avons plus de sous-marins type Narval hormis l’Espadon à Saint Nazaire, nos rangs s’amenuisent chaque année, la mémoire de nos sous-marins disparait inéluctablement, mais il nous reste encore des combats à mener
et quelques torpilles à lancer.
 
Pour me contacter, vous pouvez accéder au site internet de la Marsouinade Atlantique Union des 1200T sur internet, ou à l’adresse courriel ci-après.
webmaster@sous-marin-marsouin.com
Amitiés à tous, et merci pour votre soutien.
HENRI
logo_la-marsouinade

 

PLAIDOYER POUR UNE ÉTRAVE

SOUS-MARIN MARSOUIN S632

 

Quel avenir pour l’étrave du S632 Marsouin ?

A-t-elle mérité son sort actuel ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 Seule l'étrave du sous-marin Marsouin trône désormais à l'entrée de Lorient (8 novembre 1988).

 

La seule représentation des sous-marins océaniques dits de « 1200T » à Lorient, se meure lentement.

Notre bateau au travers son étrave est condamné une deuxième fois.

Le seul symbole de vingt-cinq années de présence des sous-marins du type Narval à Kéroman, et du renouveau de la flotte sous-marine française est à l’abandon.

 

Les actions menées à ce jour sont restées vaines. Le désintérêt pour l’étrave du Marsouin est patent malgré la présence d’élus locaux lors de l’inauguration du 02 novembre 1989.

Seuls quelques anciens entretiennent vaille que vaille au mépris de toute sécurité, l’étrave de notre bateau.

Ce patrimoine servant de « panneau indicateur » depuis 1989, ne trouve plus sa signification à l’emplacement actuel du fait de la pollution automobile, de l’envahissement par les végétaux, des actes d’incivilité, de vol, et par la dangerosité du lieu dû à la proximité immédiate de la rocade.

Les vétérans du S632 Marsouinregroupés au sein de leur association « La Marsouinade Atlantique Union des 1200T », souhaitent voir revenir l’étrave dans l’ancienne BSM, son berceau naturel.

Eu égard à ce qui précède, nous aimerions attirer l’attention des pouvoirs publics de la ville de Lorient pour examiner avec eux la faisabilité du transfert de celle-ci vers la base de Kéroman.

Notre but est de faire en sorte que l’étrave du Marsouin ne tombe pas dans l’oubli, mais reste un symbole de mémoire, de recueillement, avec en plus un intérêt touristique, permettant de se retrouver en toute sérénité et sécurité autour de celle-ci.

 

Nous souhaitons que ce plaidoyer soit lu par tous, pour que la conscience collective vienne au secours de ce patrimoine maritime, afin qu’il puisse toujours être présenté dans les meilleures conditions possibles aux populations et générations futures.

 

 

Henri BALDASSARI

Vice-président de La Marsouinade Atlantique Union des 1200T

 

 

Lire commentaire de SCARP = Clic ICI ...

 

CE 07 MAI 2013:

 

                                                        Clic sur l'image ci-dessus pour lire !





23/03/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 303 autres membres