Sous-marin MARSOUIN ,Marsouinade Atlantique 1200 T

Sous-marin MARSOUIN ,Marsouinade Atlantique 1200 T

SUITE CARRIERE MARCEL LE LIBOUX ce 16.03.10 à 11h30

Bonjour à toute la Marsouinade,
 
VEUILLEZ TROUVER CI-DESSOUS LE COMPLEMENT DE CARRIERE 
DE MARCEL LE LIBOUX
 
 
Une erreur de manip a fait qu'une partie du texte a été expédiée hier soir.
Ma carrière Marine prend fin le 1er aout 1975 avec le grade de Maître Principal Mec. Mle 0556.823.
 
A compter de cette date, j'entame une carrière civile qui débute à Gravelines (59 ) près de Dunkerque dans un chantier de construction de plateformes de forage off-shore, ou je suis responsable des essais équipements: centrale électrique,compresseurs,frigos,chaudières, pompes etc..matériel comme sur un bâteau. A ce titre, je réalise tous les essais de recette des équipements y compris les essais à la mer. Nos clients étant toujours des étrangers: Norvégiens, Anglais, Hollandais, Argentins, Brésiliens, ndiens, Américains ! Cela me vaudra quelques déplacements en mer du Nord, au large du Canada,en Inde et même à Mururoa, seule plateforme francaise construite pour le CEA pour les tirs sous-terrains dans le lagon.
 
Cette épopée prend fin vers 1985, concurrences Japonaise et Coréenne obligent.
Ma société CFEM (Compagnie Française d'Entreprise Métallique ) me mute au siège à Suresnes ou je deviens responsable des "travaux extérieurs" et qui prendra le nom de Société Eiffel plus tard.
A ce titre j'ai pour responsabilité tous les chantiers France et Etrangers et devient Parisien par nécessité !!!
 
En 1990, à l'age de 50 ans ,je remets tout ça en cause et quitte Eiffel pour prendre le poste de chef de service maintenance d'une usine américaine de produits phytos sanitaires à ...Gravelines.
Et ce jusqu'a fin 1998 ou je bénéficie d'une préretraite (convention chimie ).
 
Depuis, retiré à Tourlaville (50), mon épouse étant d'origine cherbourgeoise.
 
Voila en résumé une carrière bien remplie pour le petit gars du Morbihan qui à 15.5 ans en Mars 1956 prenait le train pour la 1ere fois à la gare de Lorient et faire un long voyage jusqu'à la gare de Toulon, traverser la ville à pied (en rang par trois) jusqu'au quai Cronstadt puis traverser la rade jusqu'à la darse de St Mandrier.
 
Bien entendu, tout ce que je suis devenu plus tard,je le dois à la Marine et ça on ne le dira jamais assez.
 
Pour les photos je n'ai plus malheureusement rien de cette époque, mais dans un envoi séparé je vais te transmettre la photo du Marsouin et une de moi récente.
Concernant l'accident du Marsouin j'ai retrouvé au dos de mes exemplaires la date:16 Novembre 1960. J'étais à bord et ça a fait tout drôle !!!
 
Ma longue tirade est terminée.
A bientôt pour d'autres documents.
Amitiés.
 
     Marcel Le liboux


16/03/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 323 autres membres